CV Dropoff

Challenge us to steer your career in the right direction by uploading your CV today.

Upload your CV

IT & InnovationComment la présidence de Macron est profitable à l’industrie française de la technologie financière ?

Share this article
Posted by

Retour en Mai 2017, lorsque la France a élu Emmanuel Macron comme son nouveau président. Avec une carrière de banquier d’investissement, l’industrie de la technologie financière était ravie à l’idée d’accueillir un dirigeant qui comprenne réellement leur secteur.

Pendant la campagne électorale, son opposante Marine Le Pen a présenté des engagements économiques clairement eurosceptiques puisqu'elle s'était engagée à revenir au franc. Pendant ce temps, l'expérience financière de Macron le positionnait comme le meilleur candidat présidentiel pour aider à croître et développer le secteur de la technologie financière.

L'espoir initial était que Macron aiderait l'industrie française à devenir un concurrent mondial clé. À l'époque, elle était classée 7e plus grand centre financier d’Europe et un manque d'investissement combiné à des lois du travail rigides signifiait qu'elle avait du mal à se rapprocher de la première place détenue par Londres.

Dans les deux mois de sa présidence, Macron a promis 10 milliards d'euros à un fond d'innovation pour que la France bénéficie du soutien financier nécessaire à la culture de start-up dont profitaient déjà de nombreux pays. Cela semble renforcer son idéologie de campagne selon laquelle l'innovation est la clé de la croissance de la France.

Bien qu'il soit difficile d'apporter des changements révolutionnaires à l'industrie des technologies financières en moins d'un an, le secteur se sent toujours exalté et plein d'espoir en vue des sentiments que Macron a communiqué. Par exemple, il travaille pour faire face aux taxes auxquelles sont confrontées les start-ups qui peuvent souvent les dissuader de travailler en France.

L'un des premiers objectifs du président français a été d'attirer des talents et des entreprises loin de Londres, lorsque l'incertitude autour du Brexit planait toujours sur la ville. L’avantage d'un déménagement dans un pays d'Europe continentale comme la France est que les start-ups auront toujours un accès direct au marché de l'Union Européenne. Celle-ci pourrait potentiellement être perdue si les négociations sur le Brexit tournent mal. Cependant, alors que de nombreux pays adoptent une approche « wait-and-see » à l'égard du départ du Royaume-Uni de l'UE, il est difficile de séduire les entreprises.

L'industrie des technologies financières est actuellement en plein essor. Le monde se tourne vers des méthodes financières moins traditionnelles, la popularité de la crypto-monnaie, de la blockchain et l’intérêt des sociétés vers une dématérialisation de la monnaie continue de croître.

Au deuxième trimestre de 2017, un montant de 5,2 milliards de dollars de capital privé a été recueilli à travers le monde, et Londres a travaillé dur pour devenir la destination de référence pour les entreprises fintech européennes en quête de succès.

Anas, notre spécialiste IT & Innovation nous explique comment le nouveau président français a influencé le secteur de la fintech :

“Ce que Macron a fait pour l’industrie fintech française peut être dur à quantifier à ce stade de la présidence. Toutefois, avec un milliard de promesses pour aider à financer les start-ups innovantes du pays, il est clair que pour les cinq prochaines années, Macron est prêt à supporter et accompagner la construction de la France comme un pivot de la technologie financière."

De nombreux pays à travers l'Europe peinent à rivaliser avec Londres dans le secteur des technologies financières. La capitale compte des sociétés fintech d'une valeur de plus de 1 milliard de dollars, dont Funding Circle et TransferWise. Cependant, Macron étant désormais à la barre et cherchant résolument à faire de la France un hub mondial, le côté opposé de la chaîne pourrait devenir plus attrayant pour les start-ups à mesure que les discussions sur le Brexit se poursuivront.

Vous recherchez un nouveau poste en France ? Contactez Anas : a.tayach@eurostaffgroup.com



© Copyright Eurostaff / Site designed and developed by Venn Digital

Video Test